Marque Employeur

Approche mathématique et logique du sport en entreprise

Approche mathématique et logique du sport en entreprise

Si la question des bienfaits du sport sur la santé, le bien-être physique et mental ne sont plus à démontrer, Le Saint-Thomas qui sommeille en vous souhaite probablement en avoir la preuve concrète.

Tout employeur qui considère le sport comme indissociable de la notion de qualité de vie au travail, outil de productivité et de cohésion des équipes, souhaite forcément se pencher sur des chiffres et des faits concrets avant de prendre une décision. Preuves à l’appui, Yuco vous présente 7 chiffres qui vous convaincront des bienfaits du sport en entreprise.

13% des Français pratiquent le sport sur leur lieu de travail…

… seulement. La question que l’on peut se poser est : pourquoi le sport en entreprise n’est-il pas plus largement répandu, sachant qu’il est à la portée de tout le monde et surtout que, dans notre pays, au titre du Code du travail, les employeurs ont pour obligation de veiller à la santé des salariés ?

30 minutes, 3 fois par semaine

A raison de 30 minutes d’effort modéré par jour, 3 fois par semaine, tout individu normalement constitué éloigne les risques de certaines pathologies graves comme le diabète et les maladies cardiovasculaires. C’est ce qu’affirme Jean-Pierre Nucci, auteur du livre « Faire sa gym au bureau ».

80% des salariés souhaitent pratiquer le sport en entreprise

Ce n’est pas nouveau : le gouvernement met en œuvre des solutions pour encourager les Français à bouger et à faire une activité sportive. La barre est élevée, puisque l’objectif est de convaincre 3 millions d’hommes et de femmes à se mettre au sport d’ici à 2024, date fixée pour les Jeux paralympiques et olympiques de Paris. En effet, cet événement a été présenté comme étant une chance pour la France, mais également un levier de transformation durable. Les JO doivent, selon les dires de l’ancien Premier ministre Edouard Philippe, être un « catalyseur de bonnes pratiques, à commencer par la pratique sportive ». Et il ajoute « Un tiers des Français ne pratique aucune activité physique et sportive. Les Jeux doivent nous aider à inverser la tendance en encourageant sur tous les territoires la pratique du sport à l’école, dans les clubs, dans les entreprises. »

Sport en entreprise

13% des salariés pratiquent une activité sportive régulière

Alors qu’actuellement, 13% des salariés pratiquent une activité sportive régulière, selon l’Eurobaromètre Sport and physical activity, un sondage OpinionWay nous informe que 80% de salariés sont prêts à pratiquer le sport en entreprise… si cette dernière le propose.

100% des chefs d’entreprise recommandent le sport en entreprise

Après s’être essayés au sport en entreprise, 100% des chefs d’entreprise le conseillent à leurs collègues. L’étude OpinionWay 2018 est formelle sur ce point ! « Un esprit sain dans un corps sain »… Le sport n’est pas l’apanage des startups puisque, pour libérer la pression et devant les contraintes liées à leur activité, les dirigeants d’entreprises misent sur 3 piliers essentiels : le sommeil, l’alimentation et l’activité physique.

L’étude portée fin 2017 par le ministère des Sports, le CNOSF, le MEDEF et l’Union Sport et Cycle indique que l’immense majorité des employeurs est convaincue de l’effet bénéfique du sport en entreprise. Pourtant, 82 % d’entre eux n’ont pas encore mis en place d’initiatives en faveur de la pratique d’activités physiques et sportives.

54% de charges en moins

Le sport, lorsqu’il prend la forme d’espaces ou d’équipements sportifs mis à disposition des salariés par l’entreprise, fait l’objet d’une exonération de charges sociales. En termes concrets, cela équivaut à la disparition de 54% des charges sociales associées à ces dépenses. Il faut savoir en effet que, depuis le 2 octobre 2020, l’amendement adopté par les députés en séance publique ne considère plus le sport comme un avantage en nature. A l’initiative de cette évolution, l’entreprise Adidas qui bataillait depuis 2015 avec l’Urssaf suite à une sanction infligée par ce dernier pour mise à disposition de salle de sport et de cours pour ses salariés.

Sport en entreprise : 25% de turnover en moins et plus encore…

Chez nos voisins britanniques, le sport en entreprise a fait reculer l’absentéisme de 30 à 40%. Mieux encore : les employeurs qui ont mis en place des politiques de santé pour leurs collaborateurs, incluant le sport en entreprise, voient leur turnover diminuer de 25% !

Les autres chiffres du sport en entreprise font partie des classiques dont les médias se font largement l’écho, sur la base d’études de cabinets spécialisés. Des économies pouvant aller jusqu’à 7% sur le budget santé de chaque salarié, de 1 à 14% d’amélioration de la rentabilité nette et autres chiffres sur l’absentéisme et la productivité qui résonnent positivement dans certains esprits, tandis que pour d’autres, ils n’ont que peu de sens.

 

La richesse d’une entreprise, ce sont avant tout les hommes et les femmes qui la composent. Des collaborateurs en pleine forme, que demander de plus ? Il est temps d’offrir, à vos collaborateurs, ce dont ils ont besoin et qu’ils accueilleront très favorablement, sans aucun doute. Et si vous faisiez entrer le sport en entreprise comme un nouvel outil pour attirer et fidéliser vos talents… et surtout pour les garder en bonne santé pour qu’ils vous donnent le meilleur d’eux-mêmes ? A suivre…